LA BOURSE DE LA FONDATION DE LA MER

Un soutien à la recherche sur les océans

D’un montant de 10 000 €, la bourse de la Fondation de la Mer est destinée à un étudiant inscrit en thèse dans une école doctorale en France ou en Europe.

Elle est attribuée aux conditions suivantes :

Conditions générales d’attribution
  • Sciences de la Vie et de la Matière, sciences humaines et sociales, sciences de l’environnement ;
  • Doctorants de 30 ans maximum au moment de l’inscription en première année de doctorat ;
  • Post-doctorants ;
  • Étudier ou travailler en France ou en Europe.
Principaux critères d’attribution
  • Excellence scientifique du projet de recherche ;
  • Qualité du dossier de candidature ;
  • Les candidats devront être inscrits dans une école doctorale européenne ;
  • La capacité du candidat à communiquer, à promouvoir les sciences auprès des plus jeunes, à diffuser la culture scientifique, à soutenir les objectifs définis pas la Fondation de la Mer ;
  • L’adhésion sans réserve au projet de la Fondation ;
Les critères de sélection des candidats

La qualité du dossier de candidature :

  • Il démontre comment la formation ou les connaissances pratiques et théoriques acquises contribuent aux travaux de la recherche en cours du candidat.
  • L’excellence du dossier académique.
  • La concision et la précision du résumé de la recherche.
  • La qualité et la pertinence des recommandations (la Fondation de la Mer procédera elle-même à la collecte de ces informations : deux références seront proposées par le candidats).
  • Le dossier démontre la pertinence et le bienfondé de l’attribution de la bourse à la réalisation des missions de recherche engagées pour la réalisation de la thèse.

L’excellence scientifique du projet :

  • Il décrit le plan de recherche dans son ensemble, la méthodologie, la portée, la nouveauté et les répercussions possibles de la recherche.
  • Il illustre un esprit novateur et créatif.
  • Il considère des solutions scientifiques à des problèmes avec lesquels l’humanité est aux prises en ce XXIe siècle.
  • Il contribuera au savoir dans le domaine de recherche du candidat et permettra de promouvoir les travaux scientifiques, en France et à l’étranger.
  • Le projet sera décrit succinctement (deux pages).
Dispositions diverses
  • La bourse est destinée aux Boursiers eux-mêmes. Elle permet d’apporter un soutien matériel au doctorant : achat de matériel informatique et scientifique, déplacements, conférences, etc.). Elle n’est pas reconductible.
  • Une bourse peut être financée à hauteur de 50 % par une Ecole doctorale, un laboratoire, etc.
  • Un tuteur sera désigné par la Fondation pour suivre les travaux du boursier.
  • Les candidatures sont reçues sur la plateforme mise en ligne sur son site internet par la Fondation de la Mer. Une candidature n’est considérée complète que lorsqu’elle comporte l’ensemble des pièces suivantes, rédigées en français, en format pdf :
    1. Une lettre d’intention (2 pages maximum)
    2. Un curriculum vitae
    3. Les copies des diplômes obtenus
    4. La liste des publications du candidat
    5. La copie des publications les plus importantes
    6. Une lettre de recommandations du directeur de thèse
    7. La description du sujet de la thèse (3 pages)
      I. Titre
      II. Etat de l’art
      III. Objectif
      IV. Méthode
      V. Calendrier de résultats
      VI. Bibliographie
    8. L’état d’avancement de la thèse
  • La Fondation de la Mer prendra contact avec les personnalités pressenties par les candidats pour les parrainer.
  • Les dossiers incomplets ou reçus après la date limite, de même que les candidatures ne répondant pas aux conditions énoncées ci-dessus, ne seront pas pris en considération.

Les Boursiers s’engagent à :

  • Poursuivre le travail de recherche pour lequel la Bourse a été obtenue, à défaut, la totalité de la somme de la Bourse devra être restituée à la Fondation de la Mer.
  • Mentionner la bourse dans les communications qui en résulteront sous le nom « Bourse…».
  • Accepter d’être photographiées, filmées et interviewées pour des objectifs non commerciaux et liés à la communication du programme scientifique de la Fondation de la Mer. Ces photos, vidéos et textes pourront être utilisés à des fins de publications écrites et audiovisuelles, permettant une diffusion aux medias français et internationaux. Une autorisation écrite devra être signée par chacune des Boursiers à la signature du contrat.
Le Conseil scientifique de la Fondation de la Mer

Placé sous la direction de Françoise Gaill, directrice de recherche émérite au CNRS, et de Pascal-Raphaël Ambrogi, inspecteur général de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche, le Conseil scientifique est composé de :

Denis Bailly, économiste à l’Université de Bretagne occidentale (IUEM), Gilles Bœuf, professeur à l’Université Pierre-et-Marie-Curie, Laurent Bopp, directeur de recherche CNRS au laboratoire des Sciences du climat et de l’Environnement de l’IPSL , Chris Bowler, directeur de recherche CNRS à l’Institut de Biologie de l’Ecole Normale Supérieure, Catherine Boyen, directrice de Recherche CNRS à la station biologique de Roscoff, Christian Buchet, professeur à l’Institut Catholique de Paris, Guigone Camus, ethnologue à l’EHESS, Bruno David, président du Muséum national d’histoire naturelle, Virginie Duvat-Magnan, géographe, professeur à l’Université de La Rochelle, membre du GIEC, Jérôme Dyment, géophysicien, directeur de recherche CNRS à l’Institut de Physique du Globe de Paris, Catherine Jeandel, océanographe, directrice de recherche CNRS au Laboratoire d’études en Géophysique et Océanographie Spatiales, Eric Karsenti, directeur de recherche émérite au CNRS, directeur scientifique de « Tara Oceans », contre-amiral Benoît Lugan, directeur de l’École navale , Laurent Mayet, ambassadeur adjoint pour les Pôles, Jean-François Minster, océanographe, directeur scientifique de Total, Hervé Moulinier, pôle Mer Bretagne, Erik Orsenna, membre de l’Académie Française, Yves-Marie Paulet, Professeur à l’université de Brest et à l’IUEM, Michel Petit, membre de l’Académie des Sciences, président du Conseil d’administration de l’Institut Océanographique, Serge Planes, directeur du Centre de Recherches Insulaires et Observatoire de l’Environnement, Philippe Vallette, directeur de Nausicaa, Nardo Vicente, responsable scientifique de l’Institut Océanographique Paul Ricard.

Accéder au formulaire de dépôt des candidatures
Ils nous soutiennent déjà