Deux oeuvres lauréates du concours “Arts en plastiques pour l’Océan” exposées au ministère

Deux œuvres lauréates du concours “Arts en plastiques pour l’Océan” 2021, sont exposées au ministère de l’Education nationale de la Jeunesse et des sports.

Le 22 novembre dernier a eu lieu le vernissage de cette exposition, précédé d’une visioconférence avec les classes lauréates, en présence notamment de Jean-Michel Blanquer – ministre de l’Education nationale et de Sabine Roux de Bézieux – présidente de la Fondation de la Mer.

Arts en plastiques pour l’Océan : un concours pour sensibiliser tous les élèves aux enjeux de la pollution par les plastiques dans l’océan

La Fondation de la Mer a signé avec le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports une convention de partenariat afin de développer de nouveaux outils pédagogiques sur l’Océan.

Dans ce cadre, elle organise notamment le concours Arts en plastiques pour l’Océan, qui invite les élèves à réaliser des œuvres à partir de matériaux plastiques usagés.

Ouvert à toutes les classes du cycle 1 à 4 depuis 2019, il permet de sensibiliser les élèves à la pollution par les plastiques qui met en danger toutes les formes de vie animales et végétales marines, entraînant de graves conséquences pour les sociétés humaines.

Le concours permet plus largement de faire découvrir aux élèves les enjeux liés au développement durable de la mer.

copyright Philippe Devernay /MENJS

Une visioconférence exceptionnelle avec les élèves lauréats

🗣”Par votre engagement, soyez un exemple pour les autres écoles, les autres établissements (…) Nous devons agir positivement, sereinement en faveur du développement durable.” Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale.

🗣”La santé de la planète et la santé humaine sont liées. Chacun d’entre nous peut contribuer au bon état de santé de notre planète. Vous pouvez tous avoir un impact positif sur l’environnement.” Sabine Roux de Bézieux, présidente de la Fondation de la Mer.

copyright Philippe Devernay /MENJS

“Mégaplasticus, la terreur des merscollège la Sine, Académie de Nice

“Mégaplasticus est né d’un souci que nous avons rencontré dans notre établissement. Nous avions organisé à la cantine une action “anti-gaspillage”. Mais la cuisine, ayant des personnels absents, a servi aux 700 élèves des couverts en plastique. Ce qui a provoqué des réactions de la part des élèves qui ont trouvé cela scandaleux.

Suite à cela, nous nous sommes réunis en conseil pédagogique et nous avons décidé que le collège n’utiliserait plus jamais de couverts en plastique, et que le stock restant serait détourné de son utilisation première, d’où cette sculpture. Les élèves éco-délégués et professeurs se sont relayés pour fabriquer Mégaplasticus afin de dénoncer l’utilisation abusive du plastique à usage unique et ses conséquences dévastatrices.”  

Sandra Foucher, professeur au collège La Sine

“Un continent à recycler”, Ecole maternelle Jules Ferry, Académie de Montpellier

« Notre classe a lu et échangé autour de l’album Zélie et le 6e continent de Sabine Hautefeuille. Ce livre raconte l’histoire d’une tortue de mer faisant la découverte d’un nouveau continent composé de déchets en plastiques. Les élèves ont été très touchés par cette histoire et par les conséquences de la pollution sur la santé des animaux marins (la tortue coince par mégarde sa carapace dans un cerceau qui l’empêche de grandir, d’autres tortues confondent un sac en plastique avec une méduse…) et ont voulu s’en inspirer. 

La tortue de mer réalisée est entièrement recouverte de déchets en plastiques rapportés de la maison par les élèves : jouets cassés, pinces à linges, pots de petits suisses et yaourts, feutres, bouchons, perles en plastique, filets de pommes-de-terre… » 

Idoya Mendiabal, enseignante à l’Ecole maternelle Jules Ferry