Événement exceptionnel mercredi 7 septembre à Valras-Plage : 30 à 40 bébés tortues ont rejoint la mer !

Un premier groupe d’environ 30 à 40 tortillons a émergé du nid ces dernières 24 heures sur la plage Valras, dans le département de l’Hérault. 

Le nid a été identifié cet été par l’association CESTMed soutenue par la Fondation de la Mer. Une incroyable nouvelle pour cette espèce, répertoriée dans la Liste rouge des espèces menacées de l’IUCN, en raison de l’impact des activités humaines sur la population de caouannes en Méditerranée. Quelques nids seulement ont été observés dans le Sud de la France ces dernières années.

La tortue caouanne, également appelée Caretta caretta, peut dépasser un mètre de long. Elle pond généralement sur les plages de Méditerranée centrale et orientale. 

La pollution, le trafic maritime, le développement côtier, la perturbation des zones de nidification et le changement climatique sont quelques-unes des plus grandes menaces qui affectent les tortues de mer en Méditerranée. 

Afin d’agir concrètement pour la protection de cette espèce, l’association CESTMed pilote le projet HABITOM en collaboration avec la Fondation de la Mer. Le projet vise à identifier les habitats utilisés par les tortues marines en France métropolitaine et les zones à haut risque d’interaction avec les activités anthropiques.

Il s’agit de former des collectivités, des institutions et des bénévoles dans le but de définir des zones de prospection et d’organiser celles-ci. Désormais, l’équipe CESTMed continue la surveillance des sites ponte potentiels !

Ponte dans la nuit du 16 au 17 Juillet 2022
« Une tortue caouanne est venue déposer ses œufs sur la plage du Casino à Valras-Plage. Par arrêté municipal, la pénétration à l’intérieur du périmètre de sécurité est interdite, et l’accès à tout véhicule sur une portion de plage a été interdit car les vibrations peuvent nuire à la viabilité des œufs.

Les bénévoles du CESTMed ont fabriqué un dispositif d’ombrage en rabane de plage qui a été installé le 25 Août dans le but de réduire la pollution lumineuse et de créer un couloir pour que les tortillons aillent vers la mer. »

Cette opération a permis entre autres :

  • La formation de 2 personnes (le 7 juillet).
  • 5 prospections ont été effectuées par le CEN Occitanie, en bateau, à pied, avec des chiens renifleurs et des drones.
  • La surveillance jour et nuit du site de ponte de Valras par les bénévoles. 
  • L’installation d’un dispositif d’ombrage (le 25 août).