Label Ocean Approved

Le label Ocean Approved, un label de durabilité à la croisée des enjeux climat et biodiversité

La Fondation de la Mer lance, en partenariat avec Bureau Veritas, et en lien avec le Ministère de la Mer, « OCEAN APPROVED ® », premier label international dédié à la préservation de l’Océan.

Le label OCEAN APPROVED® permet d’identifier et de rassembler toutes les organisations (entreprises, collectivités) qui s’engagent à réduire leurs impacts sur l’Océan au-delà du seul respect des réglementations en vigueur.

Le label OCEAN APPROVED® est basé sur le Référentiel Océan de la Fondation de la Mer, qui s’adresse à tout type d’entreprise, de taille comme de secteur, et s’articule autour d’une prise en compte holistique des impacts directs et indirects potentiels de l’entreprise :

  • Pollution, acidification et changements globaux du milieu marin
  • Exploitation des ressources marines et côtières
  • Gouvernance et stratégie de l’entreprise

Le label est construit à partir de l’Objectif de Développement Durable 14 de l’ONU lié à la vie aquatique, et se base sur l’interdépendance des ODDs (13, climat, 6, eau, 12, consommation et production responsables, 3, santé, etc.).

Le label OCEAN APPROVED® permet de reconnaître l’engagement de l’entreprise et de le rendre visible auprès de toutes ses parties prenantes tant locales qu’internationales : clients, distributeurs, fournisseurs, partenaires, salariés, régulateurs, financeurs et investisseurs.

Le label Ocean Approved a été référencé comme Action des acteurs non étatiques sur l’ODD14 (feuille de route agenda 2030 de la France).

Pour répondre aux attentes des entreprises, la Fondation de la Mer a construit un réseau de consultants Ocean Approved pouvant accompagner les entreprises à la prise en main du Référentiel Océan et vers la labellisation ocean approved.

Le Référentiel Océan, le cœur du label Ocean Approved

Pour accompagner les entreprises dans la préservation et l’exploitation durable des richesses de l’Océan, la Fondation de la Mer a construit le Référentiel Océan, en lien avec le ministère de la Transition écologique et le Boston Consulting Group. Une vingtaine d’entreprises de secteurs d’activités variés utilisent le Référentiel Océan : pêche et transport maritime, bâtiment, numérique, cosmétique, textile, tourisme etc.

Première mondiale, cet outil permet aux entreprises de toutes tailles et de tous secteurs, de se saisir de l’ODD 14 en évaluant leurs interactions avec l’Océan. Le Référentiel permet d’identifier 10 types d’impact des entreprises sur l’Océan, déclinés en 44 leviers d’action et autant d’indicateurs opérationnels utilisables par l’entreprise, couvrant ainsi l’ensemble des cibles de l’ODD14. Pour chaque indicateur, l’entreprise pourra se fixer des objectifs à atteindre, en fonction de la matérialité des sujets, de son implantation géographique ou de sa stratégie.

Le Référentiel Océan a été approuvé SDG Good Practice par les experts du département des affaires économiques et sociales de l’ONU en juin 2021. Les résultats sont disponibles ici : United Nations, Department of Economic and Social Affairs, Sustainable Development.

Découvrir la plateforme le label

44
leviers d’actions proposés aux entreprises dans le Référentiel Océan
200
entreprises ont participé aux webinaires dédiés
20
entreprises de différents secteurs (transport, construction, digital, cosmétique etc…) utilisent déjà le Référentiel Océan

Les engagements de la société civile et plus particulièrement des entreprises sont déterminants pour accomplir le 14e Objectif de Développement Durable, consacré à la conservation et à l’exploitation de manière durable des océans, des mers et des ressources marines. Le label “Ocean Approved ®” va contribuer à renforcer et structurer la mobilisation des acteurs publics et privés. Avec ce label ouvert à tous, la France démontre une fois de plus son engagement pour la protection des océans et l’exploitation durable de ses richesses.

Annick Girardin
Annick Girardin,
Ministre de la Mer

Le Référentiel nous a permis de nous rendre compte que nous avions un rôle à jouer dans l’ODD14. Il nous a permis de voir le pas à franchir pour établir un plan d’action […] ainsi qu’une prise de conscience en interne de cet enjeu milieu marin.

Elsa Favrot-Monier
Elsa Favrot-Monier,
Engie